Le secteur médico-social

Par Eriki Le Berri
  • 1 institut médico-éducatif (IME) agréé pour 93 places déficience intellectuelle (DI)/polyhandicap (PH)/troubles envahissants du développement (TED).
  • 1 service d’éducation et de soins spécialisés à domicile (SESSAD – institut thérapeutique, éducatif et pédagogique (ITEP)) 32 places
  • 1 service d’éducation et de soins spécialisés à domicile (SESSAD) agréé pour 169 places DI/PH/TED
  • 1 service d’éducation et de soins spécialisés à domicile (SESSAD) agréé pour 79 places troubles sensoriels
  • 2 dispositifs innovants d’accueil temporaire (DIAT) accueillant de manière séquentielle des enfants de 12 à 16 ans en attente de place à l’IME (40 places à Mamoudzou, 20 à Mtsamboro)
  • 1 MAS pour adultes polyhandicapés avec 7 places pour enfants et adolescents

Il est important de noter que les établissements et services médico-sociaux ne font que très peu d’admissions. Si votre enfant est en situation de handicap et doit bénéficier, dans le cadre de son projet personnalisé de scolarisation (PPS) d’une prise en charge médico-sociale, nous vous recommandons, avant votre départ, de vous rapprocher des équipes de direction.

Les délais de traitement des demandes par la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) peuvent être très longs, au risque de rupture du parcours… Actuellement, il n’y a ni ESAT, ni entreprise adaptée dans le département et les dispositifs de formation ou d’insertion professionnelle sont encore balbutiants.