Présentation générale de l’ASH Mayotte

Par Eriki Le Berri

Outre les pôles ressources de circonscription, dont les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) constituent une composante, Mayotte dispose, à la rentrée scolaire 2019 , d’un certain nombre de réponses aux besoins particuliers des élèves :

  • 34 unités localisés pour l’inclusion scolaire 1er degré (ULIS école), parmi lesquelles 31 ULIS TFC (troubles des fonctions cognitives), 2 ULIS TFA (troubles des fonctions auditives), 1 ULIS TFM (troubles des fonctions motrices), ces dispositifs relevant des onze circonscriptions du premier degré ;
  • 22 ULIS 2nd degré (20 ULIS collège et 2 ULIS lycée), parmi lesquelles 20 ULIS accueillant des élèves présentant des troubles des fonctions cognitives, 1 ULIS TFA, 1 ULIS TFM ;
  • des unités d’enseignement en établissements médico-sociaux : institut médico-éducatif (IME), institut thérapeutique éducatif et péadgogique (ITEP), dispositif innovant d’accueil temporaire (DIAT), services d’éducation et de soins spécialisés à domicile (SESSAD) ;
  • 10 sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) ;
  • des classes ou dispositifs relevant du ministère de la justice : maison d’arrêt, services de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ).

Le pôle de transcription en braille, qui avait ouvert ses portes au lycée Bamana de Mamoudzou à la rentrée scolaire 2014, poursuit ses activités au lycée de Mamoudzou Nord avec le concours du service d’éducation et de soins spécialisés à domicile (SESSAD) de l’association des déficient sensoriels de Mayotte (ADSM) afin de faciliter la scolarisation des élèves aveugles et malvoyants à l’école, au collège et au lycée.

Huit enseignants référents pour la scolarisation des élèves en situation de handicap (EREH) sont chargés de l’information et du conseil auprès des familles, des professionnels de l’éducation nationale et des partenaires de l’école ainsi que de la mise en oeuvre et du suivi du projet personnalisé de scolarisation (PPS) des élèves en situation de handicap. Ils travaillent en étroite liaison avec l’enseignant mis à la disposition de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH).